Zoom sur … Madchen Mae et son road trip solo en Inde

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on TumblrEmail this to someone

Salut Madchen Mae, pour les personnes qui ne te connaissent pas, peux tu te présenter ?

Bonjour, Je suis Marieme Hernandez. Mon surnom est Mae. Mes amies m’appellent comme ça. Mon blog lifestyle s’intitule Madchen Mae. Madchen est en fait de l’allemand et veut dire « fille ». Eh oui, je suis une fille 😉 … et j’ai fait de l’allemand aussi ! J’ai 23 ans et je suis fraîchement diplômée d’un Master en Management et Entrepreneuriat avec une spécialisation en Marketing et Webmarketing.

J’ai deux blogs : Madchen Mae et Travel is the way. Madchen Mae, je le tiens depuis très longtemps. Sur ce blog je parle de tous mes coups de cœur et des événements parisiens : sorties cinéma, soirées, mode… Travel is the way est tout nouveau. Je l’ai créé cet été. Il parle bien sûr de voyage et plus précisément de mon expérience en Inde. Je livre des bonnes adresses et des conseils.

 

madchen mae

 

Pourquoi avoir décidé de poser tes valises en Inde ?

J’ai fait mon stage de fin d’études à New Delhi. J’avais le choix entre le Japon, le Vietnam et l’Inde. Et je pense que l’Inde est complètement dépaysant. Je cherchais un pays qui ai une culture totalement différente. L’Inde est connue aussi pour être le pays de la négociation. C’était donc aussi pour développer des compétences en négociation.

 

Il faut avoir un sacré tempérament d’aventurière pour partir seule au bout du monde, qu’est ce qui t’as motivé à vivre cette expérience seule ? Tu n’as pas eu peur et qu’en pense ton entourage ?

J’adore partir à l’aventure que ce soit à l’étranger ou dans ma propre ville. Je suis une personne très sociable donc je n’ai pas eu de problème pour me faire des amis une fois sur place. Je ne suis pas une personne qui stresse beaucoup. J’y suis allée sans préjugés. Mais il faut se préparer et se renseigner un minimum sur le pays.

Mon entourage, lui, avait très peur. L’Inde à une très mauvaise réputation. La première chose qui vient à l’esprit quand on associe une femme et l’Inde, ce sont les agressions. Je suis métisse avec des origines congolaises. Il y avait des conflits entre les deux populations donc ma famille n’était pas du tout rassurée.

Quels sont les lieux à visiter absolument si je souhaite venir ?

Tout le monde s’accorderait pour dire qu’il faut voir le Taj Mahal à Agra. Je ne suis pas fana des monuments. J’ai bien aimé la ville de Jaipur pour les visites mais ce n’est pas agréable de vivre là-bas. New Delhi concentre beaucoup de monuments, c’est donc une ville incontournable.

Je dirais que Mumbai est une bonne ville pour les visites et l’ambiance.

Quelle ville t’as le plus marquée et pourquoi ?

Je dirais Pushkar qui est plutôt un village. J’y ai rencontré des gens fabuleux. Vous avez également plein de temples magnifiques et sans la masse de touristes.

La gastronomie indienne est très variée. Après ces quelques mois tu as dû avoir l’occasion de découvrir différentes saveurs. Qu’as tu le plus et le moins aimé ?

Oui très clairement j’ai découverts différentes saveurs. La nourriture indienne qu’on nous sert dans les restaurants à Paris a été adaptée à nos palais.

La nourriture indienne est très épicée. Je préfère celle du Sud de l’Inde qui est moins pimentée. Je vous recommande le Thali qui est un assortiment de sauces avec du riz et du pain indien (rôti ou naan) avec des pouris.

Pour les végétariens, c’est un paradis. Mais j’aime la viande et manger que du poulet c’est dur. La charcuterie m’a beaucoup manqué.

Concrètement, combien faut il en poche pour avoir un bon confort de vie ?

Ça dépend combien de temps vous restez et où vous séjournez. Avec un smic français, vous vivez très bien à New Delhi pendant un mois… mais à Mumbai le prix de location d’un appartement est très élevé. Il faut donc vous renseignez sur le prix du logement, des transports et des produits du quotidien.

As-tu des bons plans pour partir avec un budget serré ?

Pour un budget serré, il faut organiser et planifier son voyage à l’avance. Pour les billets d’avion, il faut regarder quand sont les promotions. Vous pouvez planifier des alertes sur TripAdvisor.

Pour le logement, vous avez le Couchsurfing. Vous dormez sur le sofa de l’habitant et cela gratuitement. Sinon je vous conseille d’acheter un Lovely Planet ou encore un Routard pour connaître des hébergements pas chers. Sur mon blog, travel is the way, je vous livre quelques adresses d’hôtels ou de guesthouses que j’ai moi-même tester. Après je vous conseille d’aller sur les blogs et de vérifier que les hôtels qu’ils recommandent ont été testés.

Le reste n’est pas cher. Pour les transports, si vous êtes un petit groupe, prenez le métro, le bus, les rickshaws. Je prenais tout le temps des rickshaws. Pour aller d’une ville à une autre, vous avez le train ou les bus. Si vous êtes un groupe important 5 à neuf personnes alors louez un tempo avec chauffeur.

As-tu vécu un choc culturel important ? Qu’est ce qui t’as le plus surprise ?

Sincèrement, je me suis vite adaptée. Quoique je m’agace rapidement lorsqu’un indien essaye de me doubler lorsque je fais la queue. J’avais aussi très peur de traverser la route. On traverse sans passage piéton. Généralement j’attends  qu’il n’y ait pas trop de voitures et après je prie pour ne pas me faire écraser.

 

Il semble que dans la culture indienne la couleur de peau joue un rôle autant professionnellement que socialement. Etre blanc ou du moins très clair de peau est valorisé par la société et vu comme étant un facteur de réussite et de bonheur. Comme beaucoup de personnes noires, le racisme est l’un des problèmes auquel nous pouvons faire face surtout quand nous voyageons. Est–ce quelque chose dont tu as dû faire face au cours de ton voyage ?

Je ne pense pas avoir vécu du racisme mais c’est vrai que les blancs sont mis sur un pied d’estale. Tout simplement parce que pour les Indiens, ils sont riches et ils ont de l’argent à dépenser. C’est vrai que les stars Bollywoodiennes sont très claires de peau et ne sont pas représentatives de la diversité indienne.

Avoir la peau noire en Inde signifie être pauvre car avoir la peau “noircie”est La conséquence d’un travail sous le soleil.

 

Quels conseils donnerais-tu aux femmes qui décident de voyager seules en Inde ?

D’être prudentes. J’ai un article dédié sur mon blog. Je dirai les premiers conseils sont de porter des vêtements qui couvrent le corps et qui sont non moulants, de ne pas s’aventurer seules dans les quartiers difficiles et de ne pas sortir le soir et d’éviter les comportements à risque (boire de l’alcool et faire la fête). Vous pouvez boire et faire la fête mais qu’avec des gens de confiance que vous connaissez très bien.  Ne buvez pas avec des gens que vous venez de rencontrer en Inde. Et surtout ne racontez pas votre vie, où vous logez, etc.

As tu une anecdote insolite ou amusante sur ton expérience en Inde ?

J’avais commandé un repas en ligne et j’ai reçu un mot. Avec mes amies, on a trouvé ça étrange et amusant. On pensait que c’était un mot doux. Ce n’était qu’un effort commercial lors de la fête des lumières Diwali.

 

Pour ceux qui aimerait suivre tes aventures, sur quels sites et quels réseaux sociaux pouvons nous te suivre ?

Je suis sur tous les réseaux sociaux ! Non, je rigole.

Alors mon premier blog lifestyle est Madchen Mae.

Facebook : facebook.com/Madchen.Mae/

Twitter : twitter.com/madchenmae

Hellocoton : hellocoton.fr/mapage/madchenmae

 

Mon deuxième blog voyage est Travel is the way.

Facebook : facebook.com/Travelisthewayblog

Twitter : twitter.com/Travelistheway

Hellocoton : hellocoton.fr/mapage/travelistheway

 

À bientôt !

 

1 Comment

  • Gladys 19 novembre 2016 at 11:49

    Merci pour la découverte, je dois avouer que l’Inde ne m’a jamais vraiment attiré mais c’est cool d’avoir le récit de quelqu’un qui y a passé du temps 🙂
    Je trouve ça dommage cependant que pour y aller les femmes doivent « s’adapter » et se priver.. Triste vie

    Reply

Leave a Comment